Un changement de logique économique est toujours nécessaire

Montréal, le 22 mars 2022

Pour le Chantier de l’économie sociale (Chantier), le budget du Québec contient de bonnes nouvelles pour certains secteurs de l’économie sociale, mais n’est pas en mesure de permettre au Québec de prendre une nouvelle direction en faveur de la création collective de valeur et la construction de réponses durables à nos défis sociaux et économiques.  

« La pandémie aura démontré toute l’importance de changer notre logique économique qui se traduit trop souvent par l’absence de solutions durables. Le budget n’est pas celui que nous attendions pour que l’économie sociale soit le modèle privilégié pour bâtir des communautés plus vertes, plus solidaires et plus résilientes. Malheureusement, le mouvement de l’économie sociale constate que ses particularités ont été ignorées et que des besoins importants n’ont pas eu de réponse », déplore Laurent Levesque, président du conseil d’administration du Chantier.

Malgré les demandes de l’économie sociale, le Québec ne se donne pas aujourd’hui les moyens de tirer profit de l’entrepreneuriat collectif pour loger ses citoyens, mieux gérer ses ressources et mieux outiller ses collectivités, autant de conditions essentielles pour assurer un développement territorial répondant aux besoins de toutes les régions.

« Nous aurions souhaité que le gouvernement ait davantage de considération pour les entreprises d’économie sociale qui répondent quotidiennement aux besoins des communautés et qui, néanmoins, devront rivaliser d’imagination pour faire face à la hausse des coûts et maintenir leurs services qui sont essentiels pour une bonne partie de la population », ajoute Béatrice Alain, directrice générale, qui souhaite notamment que les programmes et ententes destinés à l’économie sociale soient indexés.

S’ajoute à ces difficultés le peu de solutions apportées pour combler le manque de main-d’œuvre et l’absence d’investissements pour créer des communautés dynamiques dans les cœurs de villes et villages. 

Madame Alain constate également que, encore une fois, l’appui du gouvernement du Québec aux entreprises fait fi des particularités de l’économie sociale. Souvent sous forme de prises de participation ou de crédits d’impôt, plusieurs aides annoncées dans le budget ne seront pas accessibles aux entreprises collectives. Elle rappelle donc au gouvernement l’importance de prendre en considération cette réalité dans le déploiement de la nouvelle Stratégie québécoise de la recherche et de l’innovation 2022-2027, le futur plan en entrepreneuriat et le Fonds de transferts d’entreprise.

Certaines demandes du Chantier entendues par le gouvernement

Le Chantier considère que l’annonce de la complétion de près de 3 500 unités annoncées du programme AccèsLogis est un pas dans la bonne direction. Cependant, ce rattrapage ne reflète que partiellement les besoins exprimés par les acteurs en habitation communautaire. Il manque toujours 5 000 logements sociaux et communautaires par année en plus de ceux qui ont fait l’objet des annonces budgétaires.

De la même manière, le Chantier salue les investissements de 785 millions de dollars sur cinq ans en soutien à domicile. Les entreprises d’économie sociale, précurseures et essentielles dans le secteur, espèrent que ces sommes serviront aussi à les aider à élargir et maintenir leurs services.

Les entrepreneurs collectifs pourront se réjouir de la poursuite des programmes de soutien aux entreprises dans le cadre de la COVID et des nouvelles dépenses gouvernementales pour soutenir les secteurs du tourisme et de la culture particulièrement touchés par la pandémie; des annonces qui répondent aux demandes du Chantier.  

Finalement, l’ajout de 60 millions sur deux ans pour le virage numérique des entreprises, l’investissement de 18 millions sur trois ans pour la modernisation de la collecte sélective et de la consigne et l’intention d’élargir la couverture mobile des zones habitées et des axes routiers sont aussi au registre des bonnes nouvelles.

Rappelons que le Chantier a présenté ses recommandations détaillées dans le cadre des consultations prébudgétaires.

***

À propos du Chantier de l’économie sociale  
Le Chantier de l’économie sociale est une organisation autonome et non partisane qui a pour principal mandat la concertation pour la promotion et le développement de l’entrepreneuriat collectif au Québec. Corporation à but non lucratif, le Chantier réunit des promoteurs d’entreprises d’économie sociale (coopératives et organismes sans but lucratif) œuvrant dans de multiples secteurs d’activités (communications, loisir, technologies, habitation, services aux personnes, ressources naturelles, formation, financement, services de proximité, culture, etc.), des représentants des grands mouvements sociaux et des acteurs du développement local en milieux urbain et rural.  

L’économie sociale au Québec en bref  
Le Québec compte plus de 11 200 entreprises d’économie sociale qui représentent globalement un chiffre d’affaires de 47,8 milliards de dollars. Celles-ci procurent un emploi à plus de 220 000 personnes.

-30-

Source: Chantier de l’économie sociale
Joël Vaudeville, conseiller affaires gouvernementales et relations publiques
Cellulaire: 438-507-9439
joel.vaudeville@chantier.qc.ca 

Laisser un commentaire

MC2M.COOP utilise des cookies pour améliorer et personnaliser votre expérience. Le site peut inclure également des cookies de tierces parties. En utilisant notre site, vous consentez à l'usage de ces cookies.