Qui a dit que les jeunes ne voulaient pas s’impliquer ?

François Léveillé

C’est en octobre 2009 que les classes de Diane Paul et de Laurent Marineau ont commencé à bouillonner. Alors enseignants en 5e et 6e années à l’école primaire Saint-Rédempteur, à Gatineau, ils entreprennent avec leurs élèves d’explorer les projets susceptibles d’être réalisés pendant l’année scolaire. À la suite d’un atelier avec Mélanie Robitaille-Lemieux, agente de sensibilisation au Carrefour jeunesse emploi de l’Outaouais, les jeunes identifient plusieurs besoins dans leur école… À partir de ce moment-là, les choses déboulent!

Débordants d’énergie et d’enthousiasme, les quelque cinquante élèves des deux classes décident de mettre sur pied une Jeune Coop dont la mission sera de dynamiser la vie étudiante de leur école à partir de cinq projets. C’est ainsi que la Jeune Coop de St-Red a vu le jour.

Alors que les membres du comité Multi-Sports s’employaient à organiser des pratiques sportives pour les plus jeunes de l’école, leurs collègues du comité Vive la Santé se donnaient pour mission d’offrir des collations santé faites maison. De leur côté, les membres du comité Soirées du hockey ont pris en charge l’organisation de quelques soirées où parents et amis étaient invités à venir encourager nos glorieux Canadiens de Montréal. Pour leur part, les membres du journal étudiant ont travaillé fort pour offrir à l’école une publication variée et complète. Enfin, les jeunes du comité dîners pizza ont procédé à la vente de pizza sur une base régulière pendant l’heure du lunch. Ajoutons à cela un comité des finances et un comité du marketing, qui soutenaient la mise en place et l’organisation de tous ces projets. C’est ainsi que l’école s’est retrouvée avec un groupe de jeunes motivés qui se prenaient en main pour faire bouger les choses!

Aux dires des enseignants et des jeunes eux-mêmes, la participation à la Jeune Coop de St-Red a réellement marqué le parcours des élèves pendant l’année scolaire. En plus de leur offrir un projet motivant qui leur faisait voir l’école sous un nouveau jour, il s’agissait d’une occasion rêvée pour développer un tas de compétences.

C’est d’ailleurs ce dont nous parlent les jeunes interrogés à ce sujet pendant la période estivale. « La participation à la Jeune Coop de St-Red nous a permis de développer notre discipline », raconte Yasser El-Haj Hawsan. « Quand on avait destâches, ilfallaitlesfaire,sinon les autres attendaient après nous pour rien. », explique-t-il. Joseph Aboud remarque quant à lui que beaucoup de travail a été fait pour développer une culture de respect des autres : « On avait souvent des décisions à prendre; il fallait se parler au lieu de se chicaner si on n’était pas d’accord. » Hissein Bichara- Haggar et Khalid Hamide nous parlent aussi de confiance en soi, de créativité, de sens de l’organisation… Chose certaine, les quatre jeunes hommes ont hâte à l’année prochaine pour proposer de nouveaux projets à leurs enseignants!

En plus des apprentissages qu’ils ont faits, les élèves de la Jeune Coop de St Red ont terminé l’année en remportant quelques prix, notamment le prix de la catégorie Jeunesse au Concours en entrepreneuriat social, organisé par la Table jeunesse Outaouais, et le prix national de la Fondation pour l’éducation à la coopération et à la mutualité! De quoi motiver les troupes pour redémarrer en grand la nouvelle année scolaire!

Laisser un commentaire