Mot du président de MC2M

La Maison de la coopération: un actif collectif pour notre communauté

Pierre-Alain Cotnoir, président de la Maison de la coopération du Montréal-métropolitain

L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est Cotnoir.png.Depuis maintenant plus de trois ans, les coopératives, et plus largement l’entrepreneuriat collectif, possèdent leur «maison» au 7000 de l’avenue du Parc à Montréal. Véritablement engagée dans une économie de partage, la Maison de la coopération du Montréal métropolitain coop de solidarité, mieux connue sous son acronyme MC2M, offre à ses membres un immeuble de 4 étages, doté d’un vaste stationnement, en plein cœur du Mile Ex.

Semblable à une coopérative d’habitation, cette coopérative de solidarité permet aux organisations de l’économie sociale d’être à la fois locataires et collectivement propriétaires de l’édifice où elles logent. De nombreuses organisations du milieu coopératif ont donc élu domicile à cet endroit; mentionnons le Café l’Artère coop de solidarité, qui fête cette année sa cinquième année de fondation, un lieu offrant un espace de diffusion pour tous les types d’événements qu’ils soient culturels, associatifs ou syndicaux; la Fédération des coopératives d’habitation du Montréal métropolitain (FECHIMM) qui regroupe quelque 460 coopératives d’habitation de la région de Montréal, les desservant par des services allant de l’animation associative à l’expertise immobilière en passant par le soutien à la gestion; la Coopérative Enfance Famille qui aide les parents à trouver une place en service de garde et contribue à alléger les tâches administratives des services de garde au Québec; l’Union des consommateurs qui regroupe des associations coopératives d’économie familiale (ACEF) et a pour mission «de défendre les droits des consommateurs, en prenant en compte de façon particulière les intérêts des ménages à revenu modeste»; la Coop de solidarité WEBTV (WEBTV.COOP) qui offre des services de webdiffusion, en direct et en différé, ainsi qu’une plateforme de formation en ligne à l’ensemble de ses membres et dont la mission consiste à faire la promotion des valeurs de l’économie sociale et solidaire en lien avec les pratiques culturelles émergentes et les mouvements citoyens; le bureau montréalais de la Coopérative de développement régional du Québec (CDRQ) qui vient en appui aux promoteurs et entrepreneurs choisissant la formule coopérative. Enfin, notons la présence d’un bureau du Conseil québécois de la coopération et de la mutualité (CQCM), l’organisation coopérative qui regroupe l’ensemble du monde coopératif et mutualiste du Québec.

Au-delà de la gestion immobilière, la Maison de la coopération vise à mutualiser au fil du temps un ensemble de services envers ses membres en faisant sienne cette approche de l’économie collaborative explicitée dans les pages de cette revue. Prêchant par l’exemple, ce numéro du Coopoint est d’ailleurs le fruit d’un partenariat avec le CQCM. Sous peu, la Maison de la coopération, avec le soutien des institutions vouées au développement coopératif, offrira des espaces destinés au démarrage de nouvelles entreprises coopératives. Ainsi, MC2M remplira pleinement sa mission d’abriter, de partager, de faire rayonner et de contribuer au développement coopératif. Longue vie donc à la Maison de la coopération du Montréal métropolitain, un actif collectif au service de l’économie citoyenne.

Publié le 15 octobre 2016

Laisser un commentaire