Budget 2022-2023 – Les coopératives et mutuelles pour un réel vent de changement

Lévis, 23 mars 2022 – Le Conseil québécois de la coopération et de la mutualité (CQCM) accueille avec réserve le budget québécois 2022-2023 qui se dévoile à l’occasion d’un contexte sociosanitaire et d’une situation mondiale auxquels l’ampleur des impacts sur le Québec sont toujours incertains, en plus d’une élection provinciale qui arrive à grands pas. Cette toile de fond semble avoir teinté les choix des priorités budgétaires puisque celles-ci sont plutôt dans la continuité en adressant timidement les enjeux de fonds.

« Les événements récents nous ont appris que nous devons faire les choses différemment. Le statu quo n’est plus une option. Nous devons adresser de façon efficace le maintien de nos aînés dans leur milieu de vie, la vitalisation et le développement de nos régions, le soutien de l’achat local, notre positionnement dans la nouvelle économie numérique, la préservation des entreprises québécoises, la qualification de notre main-d’œuvre et le renforcement de nos systèmes d’approvisionnement. Pour tous ces enjeux, le gouvernement du Québec doit considérer les coopératives et les mutuelles comme des partenaires clés » souligne d’entrée de jeu, monsieur Michel Gauthier, président du conseil d’administration du CQCM.

Parmi toutes les mesures, celles-ci retiennent notre attention :

  • 196 millions de dollars pour la refondation du système de santé : une refonte dont les détails du processus seront dévoilés d’ici quelques semaines. Les coopératives de santé, les coopératives de paramédics ainsi que les entreprises d’économie sociale en soin à domicile doivent être mises à contribution pour bonifier l’offre de service et gagner en efficacité dans la dispense des services;
  • 634 millions de dollars sur six ans pour accroître l’offre de logements sociaux et abordables et pour améliorer la qualité des logements au Québec : livraison de près de 3 500 logements AccèsLogis, construction de 1 000 unités additionnelles dans le cadre du Programme d’habitation abordable Québec, suppléments au loyer et aide aux municipalités. Les coopératives d’habitation offrent une alternative en matière de logement et permettent la création d’actifs collectifs.
  • Bonification du crédit d’impôt pour maintien à domicile : augmentation d’un point de pourcentage par année afin qu’il passe de 35 % en 2021 à 40 % en 2026. Le gouvernement devra miser sur des partenaires clés, dont les entreprises d’économie sociale en aide à domicile, pour répondre à cet enjeu en rendant les services accessibles à tous, en renforçant l’offre de soins, et en améliorant les conditions de travail des préposées d’aide à domicile.
  • 150 millions de dollars pour poursuivre le virage numérique dont 30 millions de dollars pour poursuivre l’offensive de transformation numérique. Le CQCM suggère de porter une attention particulière au positionnement dans la nouvelle économie numérique avec les plateformes collectives où les coopératives peuvent occuper un leadership pour assurer que les retombées demeurent au Québec.
  • 20 millions de dollars pour recapitaliser le Fonds de transfert d’entreprise du Québec, qui offre du financement adapté aux situations de transfert d’entreprise. Bien que cette annonce soit très pertinente, le gouvernement devra se pencher sur la bonification de l’expertise pour assurer une agilité notamment lors de reprises collectives considérant le nombre important d’entreprises qui seront prochainement sans relève.

Le CQCM tient également à souligner positivement l’importance accordée à la croissance du secteur bioalimentaire qui regorge d’opportunités pour les coopératives qui y œuvrent depuis plusieurs années ainsi que les investissements pour soutenir le développement, la modernisation et l’innovation forestière qui contribueront certainement au positionnement des coopératives forestières.

Il importe de mentionner que, malgré les mesures poursuivies, le gouvernement du Québec a été à l’écoute de certaines nouvelles recommandations du CQCM. À cet égard, les annonces touchant le secteur bioalimentaire, le logement abordable et le maintien des aînés plus longtemps dans leurs milieux de vie répondent en partie aux propositions du mémoire du CQCM. Quoi qu’il en soit, lorsqu’elle est mise à profit, la contribution des coopératives et des mutuelles a un potentiel inestimable afin que tous soient gagnants.  

« Le collectif est un levier important à considérer aux côtés du privé et du public. Un secteur qui présente ses forces et solutions aux défis de la société et qui se consacre à l’enrichissement collectif. La poursuite de certaines mesures est accueillie favorablement par le CQCM, mais afin de créer un véritablement vent de changement pour les générations futures, le gouvernement du Québec doit miser sur ce troisième secteur », conclut madame Marie-Josée Paquette, directrice générale du CQCM.

À propos du CQCM
Reconnu officiellement par le gouvernement du Québec comme étant l’un des interlocuteurs privilégiés en matière d’économie sociale, le CQCM est l’instance dont se sont dotés les réseaux coopératifs et mutualistes afin d’assumer le développement de leur plein potentiel. Le CQCM compte parmi ses membres les grandes coopératives et mutuelles du Québec, les fédérations sectorielles ainsi que la Coopérative développement régional du Québec.

Faits saillants du budget 2022-2023

– 30 –

Source :
Bianca Chartré
Conseillère aux affaires publiques
Conseil québécois de la coopération et de la mutualité
581 996-9160
bianca.chartre@cqcm.coop

 

 

Laisser un commentaire

MC2M.COOP utilise des cookies pour améliorer et personnaliser votre expérience. Le site peut inclure également des cookies de tierces parties. En utilisant notre site, vous consentez à l'usage de ces cookies.