Une coop sur trois est membres de la Caisse d’économie solidaire Desjardins

Naomie Gelper

Le financement des entreprises coopératives représente presque la moitié de l’ensemble du financement des membres entreprises ou organisation de la Caisse d’économie solidaire Desjardins, rapporte l’institution dans son rapport annuel de 2018

Quelques 923 coopératives sont membres de la Caisse, ce qui représente le tiers des coopératives non financières recensées par le ministère de l’Économie et de l’Innovation au 31 décembre 2018. Leur financement s’élève à 267 755 780 $, soit 45,6 % de l’ensemble du financement des membres entreprises ou organisations de la Caisse.

De ces 923 coopératives, 444 sont emprunteuses à la Caisse, soit 26,6% du nombre total de financements aux entreprises accordés par l’institution.

La part des dossiers de coops en démarrage et de reprises d’entreprises ne représente pas un pourcentage élevé, selon Marie-Reine Roy, conseillère principale aux communications, « Nous acceptons de faire du démarrage pour cinq à dix organisations par année, explique-t-elle. Les transferts d’entreprises, sous forme coop, à la Caisse sont minimes, soit une ou deux par an. »

Les coopératives d’habitation

Les investissements de la Caisse dans l’économie sociale s’élèvent à 586,9 M$ (en hausse de 7,6 comparé à 2017), dont 379 M$ en habitation communautaire, qui compte 596 coopératives. Au 31 décembre 2018, la Caisse finançait les coops d’habitation à hauteur de 201 millions de dollars.

« Presqu’une coopérative d’habitation sur deux est membres de la Caisse, révèle Marie-Reine Roy. C’est plus précisément 45,5 % des 1 309 coopératives du secteur de l’habitation recensées par le Ministère de l’Économie et de l’Innovation. »

2018, une année « historique »

La Caisse d’économie solidaire Desjardins a recueilli 959 M$ en épargne (en hausse de 18,1% comparé à 2017), ce qui fait de l’année 2018 la meilleure depuis 2007.

« L’année 2018 a été historique, au sens où nous avons franchi le cap du milliard de dollars d’actifs, en hausse de 16,0 % par rapport à 2017, soulignent le président Gérald Larose et le directeur général Marc Picard. Il y a, au Québec, de plus en plus de personnes, d’entreprises collectives et d’associations soucieuses d’une gestion responsable de leurs finances qui se joignent à la Caisse en reconnaissant qu’elle est l’institution financière phare de ce créneau ».

Selon Marc Picard, ce rapport annuel va au-delà des résultats financiers. « Il renferme les rêves, les réalisations de tous ceux et celles que nous accompagnons au quotidien, affirme-t-il. Il témoigne aussi de notre capacité commune d’innovation ».

La Caisse solidaire est la principale institution financière spécialisée en économie sociale et en investissement responsable au Québec. Elle finance plus de 2900 coopératives, organismes à but non lucratif (OBNL), syndicats et entreprises privées socialement engagées. Elle y arrive, grâce à l’épargne de plus de 12 100 citoyens et organisations qu’elle conseille en matière d’investissement socialement responsable.

Laisser un commentaire