S’imposer dans un pays hautement coopératif

Sophie Chartier

Avec dans son giron plusieurs chaînes de supermarchés, des grands magasins, des hôtels, des stations-service, des restaurants et bien d’autres types de commerces, le «Groupe S», ou S-ryhmä en finnois, est l’une des entreprises collaboratives les mieux implantées en Finlande, un des pays très porté sur les coopératives.

Fondé en 1904 à Helsinki, Suomen Osuuskauppojen Keskuskunta, ou SOK, est un groupe commercial coopératif qui englobe une vingtaine de coopératives locales et régionales. On l’appelle aussi S-ryhmä. Il s’agit de l’une des entreprises coopératives les mieux représentées de ce petit pays nordique: tous secteurs confondus, un total de plus de 1600 succursales y sont reliées, présentes partout au pays. L’activité du groupe dépasse même les frontières de la Finlande, avec une présence en Estonie, en Lettonie, en Lituanie et en Russie.

Le mouvement coopératif vit un renouveau…

L’étendue d’un réseau

La société est présente dans de nombreux secteurs de l’économie de consommation finlandaise. L’un de ses champs d’activité les plus imposants se situe dans le domaine de l’alimentation. Le Groupe S gère quatre chaînes de supermarchés. Il y a d’abord la chaîne de petites épiceries Sale, surtout présente en région rurale. Le réseau Sale compte près de 170 magasins. Alepa est l’équivalent urbain de Sale, les magasins de cette chaîne se retrouvant surtout dans la grande région de la capitale, Helsinki. La bannière Alepa est composée de 70 magasins. Le réseau S-market est, lui, le plus grand de Finlande. Ses épiceries sont de grands supermarchés où l’on offre une grande diversité de produits. Il existe environ 400 S-market dans le pays. Puis, Prisma est une chaîne d’une cinquantaine d’hypermarchés présents en Finlande et dans les pays baltes, surtout dans les grandes villes. «Le Groupe S est un leader du marché de l’épicerie, explique Kai Ovaskainen, chargé des communications du groupe. Dans les autres pays scandinaves, les entreprises coopératives arrivent en deuxième ou troisième place du palmarès de ce secteur. Cela prouve l’importance et le pouvoir des coopératives chez nous. »

En plus des supermarchés, SOK gère de nombreux autres commerces et services. Il administre le réseau de stations-services ABC, les hôtels Sokos, des grands magasins du même nom, des restaurants comme Rosso et Amarillo, ainsi que des concessionnaires automobiles. Le groupe possède aussi sa propre banque, S-Pannki (Banque S), qui offre un service bancaire aux membres de la mégacoopérative.

La coopérative tentaculaire, présente dans toutes les régions de son pays, dit avoir à cœur l’avenir des différentes régions où elle s’implante. «Notre mission est de fournir des services et des avantages pour les membres de la coopérative, tout en agissant afin de promouvoir le bien-être régional en Finlande », explique Kai Ovaskainen.

L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est abc.png.Clients-propriétaires

En investissant un montant forfaitaire dans une coopérative locale représentée par S-ryhmä, les clients de ces commerces peuvent devenir des clients-propriétaires du groupe. Ils ont ensuite droit à une carte de membre, qui est en fait une carte de crédit ou de débit appelée S-Etukortti. Quand les membres utilisent leur carte S-Etukortti, ils ont droit à une remise en argent, appelé « Bonus », versé directement dans leur compte bancaire de la Banque S. « Ce qui distingue notre programme de remise Bonus et la carte S-Etukortti, c’est qu’il ne s’agit pas d’une simple carte de fidélité. Les membres ne reçoivent pas que des bons de réduction à utiliser dans nos magasins. Leurs achats leur permettent d’accumuler de l’argent et ce, versé directement dans leur compte courant, ajoute M. Ovaskainen. En 2013, les récompenses versées aux membres par le biais du Bonus ont totalisé un montant de 379 millions d’euros. Le Bonus moyen redonné était d’environ 180 euros par personne». Le montant de la remise varie entre 1 et 5% du total des achats faits avec la carte de membre.

En plus des avantages financiers présentés par le programme Bonus, les membres des coopératives reçoivent divers avantages et promotions et ils sont invités à participer à l’élaboration des services du groupe, rappelle Kai Ovaskainen. Le groupe offre aussi aux membres des produits variés à prix réduit.

« Les étudiants et les jeunes professionnels fondent de plus en plus de coopératives de travail »

Forte croissance

Depuis les dernières années, la présence de SOK s’est consolidée et le groupe a connu une croissance impressionnante, en particulier dans le secteur de l’alimentation. Cette croissance est aussi attribuable à plusieurs acquisitions que le groupe a faites dans les dernières années. « La part de marché des épiceries du Groupe S était de 45,7% en 2013, dit M. Ovaskainen. Notre part de marché a augmenté très rapidement au cours des dernières décennies. Si on remonte seulement aux années 1980, elle tournait autour de 15%. C’est une belle ascension. »

Une façon de voir l’avenir

Les pays de la Scandinavie, la Finlande en particulier, sont depuis longtemps reconnus pour leurs efforts à réduire les inégalités. « La Finlande est l’un des pays le plus coopératif au monde, se réjouit Kai Ovaskainen. Nous avons plusieurs grandes sociétés coopératives – ou groupes de sociétés – qui sont présentes dans toutes les strates de notre économie. Même si la Finlande n’a que 5,5 millions d’habitants, le Groupe S compte plus de 7 millions de membres dans ses sociétés! »

Le directeur des communications estime que le modèle coopératif est de plus une inspiration pour les générations futures. « On observe un certain engouement pour les coops, actuellement, dit-il. Ici, en Finlande, le mouvement coopératif vit un renouveau. Les étudiants et les jeunes professionnels fondent de plus en plus de coopératives de travail, et les familles se rassemblent pour acheter des produits locaux ou écologiques. Et en même temps, les coopératives plus anciennes, plus stables et économiquement plus puissantes conservent leur pouvoir dans l’économie.»

Avec la diversité des coopératives qu’il représente et la place qu’il occupe dans l’économie de son pays, le groupe Suomen Osuuskauppojen Keskuskunta prouve que les coopératives peuvent à la fois être porteuses de changement en redistribuant à ses membres et avoir une vision économique ambitieuse.

En arrivant à se démarquer dans un pays fortement tourné vers le modèle coopératif et à rejoindre un large bassin de personnes – notamment grâce à sa politique régionale –, le Groupe S consolide la vision coopérative et inspire de nombreuses personnes à faire des affaires au sein d’une structure coopérative, croit Kai Ovaskainen.

S Group

Laisser un commentaire