Coop HEC : 75 ans de réussite et de progrès

Naomie Gelper

Créée le 6 octobre 1944 par 15 étudiants de l’École des hautes études commerciales de Montréal (HEC), la Coop HEC est l’une des deux plus vieilles coopératives scolaires au Québec en affichant 75 ans bien sonnés.

« Le but principal de la coop était de satisfaire un besoin pour la communauté francophone, explique le directeur des communications de la Coop HEC, Carl Nadeau. Sa mission est encore de desservir le mieux possible les étudiants, 75 ans après. »

Aujourd’hui, la Coop compte plus de 14 000 membres actifs, et son chiffre d’affaires s’élève à environ 10 M$. « Notre coop est l’une des mieux intégrées dans son institution, mentionne M. Nadeau. C’est quelque chose d’important, et c’est l’une des raisons de son succès. »

Sans cesse en évolution

La direction de l’École adhère dès le départ au projet de créer une Association coopérative étudiante à HEC. À l’époque, le directeur de l’institution, Esdras Minville, est un économiste qui a marqué l’histoire et qui prôneshjoute- un certain nationalisme économique québécois ; il est donc particulièrement sensible à cette forme d’organisation. Il en apprécie la propriété collective et le contrôle démocratique. De plus, M. Minville y voit la création d’un outil au service de la communauté.

Concentrant, au départ, ses activités autour de la vente du livre pédagogique, du livre traitant de commerce et de la papeterie, la Coopérative HEC étend par la suite son offre de service. À l’époque, les livres se vendent dans un corridor, explique M. Nadeau. Aujourd’hui, la coop compte un restaurant, deux cafétérias, deux boutiques et un service traiteur. « Ces biens et ces services, l’école en avait besoin et elle a décidé de les octroyer à la Coop », ajoute-t-il.

Dans les années 1970, un comptoir alimentaire est ouvert rue Decelles ; le chiffre d’affaires de la coopérative atteint 1,3 M$ en 1979. Puis, dans les années 1980, une petite boutique informatique voit le jour à même la librairie. En 1989, les ventes atteignent 5,4 M$. En 1996, la construction du nouvel édifice sur le chemin Côte-Sainte-Catherine (CCSC) a un impact considérable pour la coopérative. Elle se voit alors confier l’ensemble des services commerciaux desservant les deux pavillons (Decelles et CCSC) de l’institution ; voilà qui fait d’elle l’un des services les plus importants auprès de la communauté de HEC Montréal. Le chiffre d’affaires de la coopérative en 2015 atteint 11 M$, et l’entreprise embauche plus de 125 .

« Depuis 1996, la Coop a toujours su s’adapter au rythme de croissance de HEC Montréal, estime Carl Nadeau. Elle a toujours été en relation étroite avec l’institution, et c’est ce qui fait en sorte qu’elle est toujours là après 75 ans. » Par exemple, Coop HEC a réformé son conseil d’administration et ses instances afin de se doter d’une gouvernance plus efficace, elle a investi au-delà de 4 M$ pour être en mesure de rendre des services commerciaux essentiels au bon fonctionnement de l’École et elle a instauré une structure organisationnelle nécessaire à la prestation de services de première qualité.

En 2021, Coop HEC devrait ouvrir une succursale au centre-ville, puisque l’école s’implantera au cœur du quartier des affaires au moment de la construction d’un édifice dans l’arrondissement de Ville-Marie, près de la côte du Beaver Hall. « Ce sera donc un nouveau point de vente, continue M. Nadeau. On prévoit ouvrir un bistro, une librairie et un service traiteur ».

Souligner l’anniversaire

Du 23 au 27 septembre, la Coop HEC organise une semaine d’activités festives pour souligner ses 75 ans. « La Coop pourra redonner à ses membres, en proposant notamment des tirages, explique Carl Nadeau. On pense aussi offrir le repas du midi au prix de 1944 ! » Comme l’avaient fait Esdras Minville et Roland Parenteau, l’un des fondateurs, l’organisation en profitera également pour démystifier le mouvement coopératif. « La pression commerciale à laquelle les coopératives font face donne parfois lieu à des crises identitaires, soutient Carl Nadeau dans un article publié par HEC Mag au printemps 20191. Malgré ces perturbations, nous avons connu du succès pendant 75 décennies, pour finalement nous établir comme bras commercial de HEC Montréal. Sûrement parce que nous n’avons jamais perdu de vue notre raison d’être : avoir été créée par et pour la communauté HEC. Voilà pourquoi nous désirons profiter de cette occasion pour valoriser ce modèle durable. » La Coopérative HEC vient de lancer un livre de 36 pages sur son , aux Éditions JFD.

1https://mag.hec.ca/75-ans-de-succes/

Laisser un commentaire