La CDRML s’active à Laval

Coopérative de développement régional Montréal-Laval

Jacques Gauthier

Laval compte plus de 40 coopératives, dont une trentaine dans le secteur de l’habitation. On pourrait dire que c’est peu pour une ville de près d’un demi-million d’habitants, mais connaissant les difficultés à développer les coopératives dans la région métropolitaine, on pourrait aussi dire que c’est un beau défi . En tout cas, c’est ainsi qu’on voit les choses à la Coopérative de développement régional de Montréal-Laval (CDRML). Et nous comptons bien augmenter de façon notable le nombre de coopératives sur le territoire lavallois en 2012-2013.

La CDRML collabore avec de nombreuses organisations de développement économique et communautaire de Laval. Parmi elles :

  • le Comité régional d’économie sociale de Laval (CRESL); la Société communautaire lavalloise d’emprunt (SOCLE);
  • le Groupe de ressources techniques (GRT) Réseau 2000+, qui développe des coopératives et des organismes à but non lucratif (OBNL) en habitation;
  • la Conférence régionale des élus (CRE) de Laval;
  • le Forum jeunesse de Laval (FJL);
  • le Centre local de développement (CLD) de Laval;
  • la Chambre de commerce et de l’industrie de Laval (CCIL).

Conscientes du fait qu’il soit diffi cile de développer des coopératives à Laval et du potentiel de la formule coopérative, la CCIL et la CDRML ont organisé, au début 2012, une série de quatre conférences sur le modèle coopératif.

La première conférence, qui a réuni plus de 160 personnes, portait sur l’éthique entrepreneuriale et le modèle coopératif. Thierry Pauchant, professeur titulaire à HEC Montréal a noté qu’alors que notre monde cumule les crises, les valeurs liées à l’éthique et à la solidarité sont plus que jamais des balises susceptibles de guider les entreprises sur la voie du succès. En effet, 86 % des habitants de la planète considèrent que les entreprises devraient accorder autant d’importance aux enjeux de société qu’à leurs propres intérêts… D’où un intérêt certain pour le modèle coopératif, d’abord axé sur le bien-être des membres et les besoins de la communauté.

Les trois autres conférences ont présenté différents modèles de coopératives :

  • Les coopératives de producteurs, avec Pierre Caron, de la Coopérative d’achats stratégiques industriels (CASI), qui regroupe près de 80 entreprises dans 7 filières (chimie, composite, cosmétique, meuble, pharmaceutique, plastique et structure);
  • La coopérative de travailleurs actionnaire (CTA), avec Jean Soublière, de l’ACTIF, un mouvement coopératif d’éducation financière, et de la coopérative de travail Les Ressources de l’ACTIF, ainsi que Jean François Bourdon, contremaître du secteur meubles et président de la coopérative de travailleurs actionnaire Vanico-Maronyx;
  • Les coopératives de travail, avec Johanne Guimond, directrice générale de la Coopérative des travailleurs et travailleuses Premier défi de Laval et gestionnaire d’une franchise Rôtisserie Saint-Hubert, à Laval, qui a gagné le Coq d’argent des Rôtisseries Saint-Hubert en 2011.

Comme disait madame Guimond lors de sa conférence, il faut un engagement constant et beaucoup de travail pour mériter un tel prix. Et il n’est pas étonnant qu’une coopérative de travail se démarque dans une telle compétition quand on connaît l’engagement des coopératrices et des coopérateurs, à la fois envers leur travail et envers leur clientèle!

Laisser un commentaire